Quand consulter ? | Cabinet d'Ostéophatie du pôle santé sud au Mans
L’ostéopathe choisit la technique la mieux adaptée et la plus confortable pour chaque patient. Découvrez quand consulter.
Ostéophatie,consultation,patient,technique,bébé,enfant,adulte,agé,sportif,femme,enceinte,femme enceinte
16204
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16204,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-16.7,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Quand consulter ?

ADULTE & PERSONNE ÂGÉE

L’ostéopathe choisit la technique la mieux adaptée et la plus confortable pour chaque patient, en fonction de son âge et de sa morphologie et de la zone du corps à corriger.

Des traumatismes, physiques ou émotionnels, anciens ou passés inaperçus sont susceptibles de provoquer des séquelles douloureuses même plusieurs années après.L’ostéopathe fait prendre conscience à chacun qu’il est responsable de son capital santé qu’il peut préserver par un suivi ostéopathique régulier.

Au fil des ans notre corps est sujet à des transformations qui, progressivement, entrainent des diminutions de l’ensemble de ses fonctions, favorisant l’apparition d’incapacités.

Une personne âgée peut se voir au fur et à mesure privée de ses repères, de son potentiel à communiquer correctement avec son entourage et être exposée aux chutes. Elle se retrouve ainsi restreinte dans les actes de sa vie quotidienne.

Ces restrictions peuvent dès lors engendrer perte d’autonomie et isolement, et avoir une incidence non négligeable sur le plan psychologique et social.

Être suivi le plus tôt et le plus régulièrement possible par un ostéopathe permet de retrouver et de renforcer ses fonctions en travaillant sur la mobilité générale de son corps.

SPORTIF

Chaque sportif doit préserver ses capacités physiques et surtout pas les sursollicitées. Il est indispensable durant une séance de sport de faire un bon échauffement, d’avoir une bonne hydratation (souvent et à petites quantités) et une bonne récupération avec des étirements pour éviter les courbatures.

Il est conseillé de consulter un ostéopathe à titre préventif (avant que la douleur arrive), avant des compétitions, et tout au long de l’année pour avoir une bonne préparation physique. 3 à 4 séances suffisent s’il n’y a pas de douleur.

A titre curatif, l’ostéopathie est indiquée dans les entorses, les traumatismes, les déchirures ligamentaires, après une intervention chirurgicale, des chutes sans lésions…      

L'ostéopathie pour sportif
L'ostéopathie pour Femme enceinte

FEMME ENCEINTE

Une séance peut s’effectuer avant la grossesse afin que l’ostéopathe s’assure de la bonne mobilité du bassin et de la bonne élasticité du périnée.

Durant la grossesse, la femme enceinte va subir quelques changements physiologiques et mécaniques par l’afflux hormonal. Le volume de la masse utérine grandit et appui sur les organes qui l’entourent. De plus, au niveau vertébral, la lordose physiologique (cambrure) s’accentue, accompagné d’une horizontalisation du sacrum. Ceci peut être à l’origine de tensions de certains ligaments mais également d’une augmentation de la pression sur les disques intervertébraux.

C’est pour cela que certains nerfs peuvent être comprimés et donner lieu à un début de lombalgie, de sciatique ou même de douleur dans le petit bassin. L’ostéopathie interviendra en redonnant de la mobilité au bassin et lever ces « compressions », de plus cette mobilité permettra un
meilleur accouchement.

La femme enceinte peut aussi consulter un ostéopathe pour des troubles digestifs (nausées, régurgitations…), des troubles circulatoires (jambes lourdes, hémorroides…) ou même pour aider le bébé en fin de grossesse à se positionner la tête vers le bas.

L’ostéopathe travaillera avec des techniques douces qui soulageront la mère mais également le bébé.

BÉBÉ & ENFANT

• Bébé : Régurgitations, troubles du sommeil, coliques, torticolis, plagiocéphalies, scoliose, colères, otites ou rhinites à répétition, sinusite, canal lacrymal bouché, signes de nervosité, respiration bruyante, cordon ombilical autour du cou, prématuré, utilisation de forceps ou de spatule, les tensions lors de l’accouchement etc.

• Enfant : Lors de la croissance, il faut être vigilant aux traumatismes (dus au sport, port du cartable, posture à l’école…).

Il est conseillé de consulter lorsque l’enfant se plaint de douleur vertébrale qui peut cacher une scoliose sous-jacente, de trouble du sommeil (colères-cauchemars), d’une difficulté de concentration, d’hypernervosité, de douleur aux membres due à une chute ou non, de troubles ORL à répétition (otite, sinusite, bronchite), d’asthme, d’un suivi dentaire (un appareil dentaire peut engendrer un déséquilibre et donc des douleurs corporelles, ou après la succion du pouce).

Un bilan ostéopathique peut s’effectuer pour chaque « étape de la vie » (la marche, entrée à l’école, croissance…)

L'ostéopathie pour Bébé et Enfant